Mojácar et la Nature


La structure urbaine de Mojácar est sans doute l’un de ses principaux attraits. Le labyrinthe complexe de ses rues escarpées, le blanc de ses hameaux et son emplacement en haut du dernier contrefort de la Sierra Cabrera forment un ensemble d’une grande beauté.

Mais la commune conserve à la fois des paysages ruraux et naturels d’une grande valeur culturelle, ses plages vierges d’origine volcanique, les fermes andalouses de Sierra Cabrera, les falaises, etc. se distinguant.

Mojácar et la mer

Mojácar a 17 kilomètres de côte, qui vont de Marina de la Torre (face au terrain de golf), à la limite avec Garrucha, et jusqu’à la Rambla de la Granatilla, dans la belle et impressionnante commune de Sopalmo, et à quelques kilomètres du début du Parc Naturel de Cabo de Gata – Níjar, près de la commune de Carboneras. Le visiteur peut profiter aussi bien de plages vierges, idéales pour les plus solitaires, que d’autres plus touristiques, dotées de nombreux services.

Récompensées par les Pavillons Bleus de la Communauté européenne ou faisant l’objet de plans de qualité, les plages de sable fin sont celles préférées des familles, vu qu’il est possible d’y réaliser toute sorte d’activités de loisirs et disposer de tous les services : Plages de Marina de la Torre, El Descargador, El Cantal, La Cueva del Lobo, Las Ventanicas et Venta del Bancal, entre autres. En direction de Carboneras, nous trouvons la plage paisible de Macenas, qui est surveillée par une tour armée qui se dresse près de la mer et qui est présidée par un château, où l’on aperçoit la Cala del Peñon et la Plage du Sombrerico.

La Zone sud de Mojácar permet de profiter d’une façon plus sauvage et aventurière du paradis côtier qui se compose de criques comme celles de Bordenares, El Lance ou Cala Granatilla, protégées pour la pratique du naturisme ; ce sont des criques naturelles avec de riches fonds marins.

Mojácar et la montagne

L’une des meilleures façons de connaître Mojácar est de pénétrer dans ses terres et monts à travers des chemins et sentiers. Les paysages restent gravés dans la rétine par leur éclat spécial. La valeur en paysages de Mojácar est incalculable.

Sa nature est très vive, riche et diverse, aussi bien du point de vue zoologique que botanique. Nous trouvons aussi bien les oiseaux de zones humides de la Laguna del Río Aguas, à l’embouchure de celui-ci, que la Tortue Mauresque, espèce protégée et qui habite dans des latitudes basses à faible végétation. La campagne de Mojácar, sent le romarin et le thym, et le genêt et le sparte y cohabitent avec des endémismes végétaux d’une grande importance scientifique, comme le Limonium estevei (connu sous le nom de d’immortelle de Mojácar).

Mojácar se trouve sur un contrefort de la Sierra de Cabrera dont le profil irrégulier loin de crêtes est dû à la formation géologique la plus récente de la province. Ses différents paysages abrupts se distinguent, allant de profonds torrents jusqu’à des oasis de végétation propre à des contrées lointaines, devenus des formes volcaniques capricieuses lorsque le niveau de la mer baisse.