Fêtes et traditions


Mojácar, tranquille et calme, s’anime lors de ses Fêtes, lors desquelles nous pouvons deviner son passé, sa culture et l’art de ses habitants. Il convient de mentionner tout particulièrement les fêtes de carnaval (février), celles de San Agustín (août) et celles des Maures et des Chrétiens (juin), ces dernières étant des fêtes de reconstitution historique d’une grande beauté et colorées.

CARNAVAL. Février. Avant le Carême, les krewes profitent de la célébration de cette fête païenne pour se motiver dans la préparation des déguisements les plus ingénieux, et sortir dans la rue pour nous chanter sous forme de « chirigota » les évènements les plus importants survenus dans la ville au cours de l’année. Débordant de frénésie, c’est le défilé qui culmine, plein de couleurs, la route principale vers la plage

ENTERREMENT DE LA SARDINE. Mercredi des Cendres. Cette fête a lieu à la fin du carnaval comme prélude aux fêtes de Pâques (Semaine Sainte), symbolisant le passage du charnel au spirituel. Après la messe, célébrée par un faux curé, le moment est venu de brûler la sardine (fabriquée en papier mâché), apportant de la lumière et de la chaleur aux sombres nuits d’été.

FÊTE DE L’ANDALOUSIE. 28 février. Avec des spectacles musicaux offerts par différentes écoles municipales et actes officiels, Mojácar célèbre la fête de la communauté andalouse.

FÊTE DE LA «VIEJA». Premier jeudi de Carême. Journée de pique-nique, d’après une coutume archaïque, avec des groupes d’amis et la famille. Les enfants se réjouissent lorsque leur « vieja » (petite poupée à l’aspect de vieille dame, sur une croix en bois, avec la tête pleine de bonbons et décorée de papier de soie) est clouée à terre et déchirée à coup de pierres, pour manger ensuite les bombons lors d’un banquet.

PÂQUES (SEMAINE SAINTE). La Semaine Sainte de Mojácar renferme ce mystère créé par le mélange du divin et du païen. La divinité, à travers les « pasos », dont les statues sont portées par quatre « costaleros » (porteurs) dans les rues de la ville, la partie païenne étant l’ambiance de vacances pendant lesquelles les gens, profitent de la ville avec le beau temps.

PÈLERINAGE DE SAINT ISIDORE. Mai. En honneur à Saint Isidore le Laboureur. Le dimanche le plus proche du 15 mai. En profitant de l’arrivée du beau temps, les habitants de Mojàcar vont, avec un orchestre, sur de magnifiques chars fleuris, jusqu’au quartier de Sopalmo. Après un goûter, la musique et la dance concluent ce pèlerinage.

MAURES ET CHRÉTIENS. Le week-end le plus proche du 10 juin. Commémorant les épopées héroïques qui ont conduit à l’échange culturel et religieux entre arabes et chrétiens, Mojácar célèbre sa grande fête. Tous les habitants participent à son organisation. Les places de la ville deviennent des « kábilas » maures et des « cuarteles » chrétiens. La fête débute un vendredi avec l’ouverture du marché médiéval. Le débarquement, l’annonce de l’arrivée des troupes ennemies, le tournoi médiéval à cheval sont certaines des activités à souligner. Un magnifique défilé qui naît des rues les plus en hauteur et se termine dans le bas de la ville viendra couronner la fête, le dimanche après-midi. Pour en savoir plus sur les Maures et Chrétiens.

NUIT ROMANTIQUE. Mojácar célèbre la nuit la plus romantique de l’année le 22 juin. Une nuit unique où les enfants et les adultes profitent de la vieille ville, qui pour l´ occasion est décorée de ballons en forme de coeurs. Les visiteurs peuvent aussi jouir d´autres activités telles que photocalls, mimes, défilés, performances musicales de jazz, soul, boléros ou piano dans les différentes places de la ville donnant lieu à une nuit pleine d’illusions.

NUIT DE SAN JUAN .23 juin sur les plages de Mojácar. Les feux de joie, les sardines, la musique et les feux d’artifice jusqu’à l’aube sont quelques-unes des activités qui sont appréciées dans la nuit la plus magique de l’année. Les plus petits profitent d’un feu de joie pour enfants, d’une gymkana et de cadeaux au bord de la mer, où la tradition veut qu’à minuit il faut se baigner et faire un vœu auprès du feu qui tout purifie.

FÊTES DE SOPALMO.  Début août. En l’honneur de Cristo Rey ce quartier paisible célèbre sa fête. Des soirées animées, le couronnement de la Reine et de ses Dames et la traditionnelle « corrida de cintas », sont certains des évènements qui ont lieu.

LA NUIT AUX CHANDELLES. Coïncidant avec les larmes de San Lorenzo, le centre historique de Mojácar accueille sa célèbre “Nuit aux chandelles”. Nuit magique où l’éclairage artificiel est éteint et la ville s´illumine avec des bougies. Voir la vidéo de la Nuit aux chandelles 2019

FÊTES PATRONALES DE SAN AGUSTIN. 28 août. Ces fêtes traditionnelles se célèbrent en l’honneur du patron sur plusieurs jours, qui coïncident toujours avec un week-end. Des activités sportives, des soirées amusantes et les « corridas de cintas », en vélo pour les enfants et à cheval pour les jeunes femmes célibataires. L’Offrande Florale mérite d’être soulignée : les femmes vêtues du costume typique de Mojácar, remontent de l’eau et des fleurs depuis la fontaine, sous forme de procession jusqu’à l’église.

FÊTE PATRONALE VIRGEN DEL ROSARIO. 07 octobre. Parmi les différentes activités, celle à souligner le plus serait la traditionnelle « corrida de cintas » à cheval. L’orchestre vient chercher les « cinteras » célibataires à la Fontaine Publique et les accompagne jusqu’à l’endroit où se déroule l’évènement.

NOËL À MOJACAR. Décembre. Exposition de la Crèche, récitals de chants de Noël populaires, et la célébration de l’arrivée du Nouvel An sous l’horloge de l’église, rendent ces charmantes fêtes plus amusantes et accueillantes.